samedi 28 janvier 2012

Histoire de St Eustache

Juste un brin d'histoire pour faire quelque peu comprendre l'importance des francophones à ne pas se faire assimiler. Surtout, pour ne pas perdre sa langue si riche et si belle.


Tout le monde le sait, La Nouvelle France c'est un coin d'Amérique, qui jadis fut envahit par les Français lorsque Jacques Cartier et compagnie vinrent prendre possession des terres des Indiens de l'époque. Des guerres entre eux surgirent et des assimilations des Grandes Nations débutèrent.


Comprenant leur désarroi et leurs drames, c'est pourquoi, que Les Premières Nations je les porte en respect dans leurs revendications.


Toutefois, l'histoire étant ce qu'elle a été, je ne peux la changer. Mais pour mieux se comprendre, il faut la connaitre. Et c'est pourquoi ce petit billet. Pour vous faire un peu l'étude d'une première phase, certes sommaire, mais qui donnera un peu l'étendue de notre bataille pour nous les Francophones.


Jadis les anglais n'étaient pas des hommes doux. Ils étaient des guerriers et les français du bas Canada, ainsi s'appelait le Québec (la province, pas la ville) à l'époque, était dépourvu de compréhension envers la légitimité des français à vouloir être respectés.
Bref, Louis Joseph Papineau écrivit les 92 résolutions, dans l'espoir d'être entendu en Angleterre, après bien sur que les français eurent perdu la bataille sur les plaine d'Abraham. (ceci quelques années plus tard cela va de soit)


Mais ceci ne fonctionna pas. 


Ainsi débuta la ligue des Patritotes pour la sauvegarde de notre patrimoine francophone et notre droit d'être nous mêmes. Seulement les Patriotes étaient moindre dans la sommes des individus à défendre leurs droits. Et Si à St-Denis la victoire fut agréable aux Patriotes, les deux dernières furent catastrophique et à St-Eustache, ce fut la pire.


La ville fut incendiée. Les gens tués. Et Colborn, le chef des soldats Loyalistes, ne lésina en rien sur la destruction d'un peuple qu'il méprisait. Il fit incendier jusqu'à l'église, toute une ville. Ayant aucune foi au catholicisme, pour lui ce n'était qu'une hérésie. 


Ainsi donc, s'achevèrent la vie de plusieurs hommes qui s'étaient réfugiés dans cette église. 


Ici, je vous montre un peu l'histoire de St-Eustache avec quelques brides de l'histoire des Patriotes. Parce que cette histoire volontaire tient à coeur les Francophones, même celle de notre époque qui n'est pas encore à son dernier souffle.


Je vous parlerai surement plus tard, de Chevalier Delorimier, sur lequel un film fut fait. Ce qui vous démontrera que ce n'était pas qu'une guerre franco-anglo. Simplement parce des Irlandais, des anglais étaient avec les francophones. Hey non, ce n'étaient pas tous les anglais de l'époque qui étaient des monstres sanguinaires.

Heureusement!


Ainsi, l'histoire visuelle se propage, avec des photos des monuments encore existant et qui relatent l'Histoire de jadis tout en étant encore fonctionnel. Le moulin fonctionnant toujours et le 'Manoir' Globensky étant un musée. Le 'Manoir' est entre parenthèses simplement parce qu'il porte le nom de Manoir sans l'être véritablement. Parce qu'à l'époque de sa construction, les seigneuries étaient encore existantes. Sauf, qu'au moment de sa fin, les seigneuries étaient devenues obsolètes. Mais aujourd'hui, on lui octroie ce droit, en guise d'une redevance sans brimer la vérité. Car on le mentionne dans l'histoire qu'il ne l'est pas véritablement.


J'espère avoir été suffisamment passionnante pour vous rendre jusqu'au bout. 


(agrandissez les photos en cliquant dessus)


C.Labrèche/Krikri Ma Puce