mardi 4 mars 2014

Caserne 48 prise 2


De cette première caserne je crois que cela  sera plus que deux volets, parce que j’ai trop à vous montrer, et sincèrement, ça me désolerait trop de ne pas aller jusqu’au bout de ce que j’aimerais vous montrer. Donc assurément, pour les casernes, il y aura au moins 4 volets. 

Car l’histoire des cages, je vais voir si vous avez de la mémoire. Après tout, peut-être aurais-je tôt fait d’oublier un élément par le trop plein d’information à ma disposition. Certes, et c’est pourquoi qu’il me faut aller de l’avant si je ne veux pas tout perdre, pendant que le faire c’est encore chaud… (je sais, pendant que le fer est encore chaud, mais le sens est crédible.)

Donc, ici, essayez de deviner à quoi servent ces choses. Certes, je vais vous en offrir deux faciles, que même un enfant saurait vous dire et les autres plus difficiles. Question de voir si vous pouvez trouver l’utilité de leur présence.

















Je suis certaine que vous avez reconnu des bouts de boyaux, un boyau, une échelle sur le mur et peut-être un aperçu de LA grande échelle avec la nacelle. Le reste… ces deux images…si vous le savez, soit vous êtes pompier, soit vous avez fouiné sur le net ou, vous êtes très doué.











Je vais vous le dire. Surtout que la première j’ai posé la question avant de partir. Il fallait absolument que je sache la réponse. Alors que la seconde image, c’est une explication d’un pompier à un enfant qui m’a éclairé sur la présence de cet outil dans un camion de pompier.

Je mériterais une bonne fessée pour avoir abandonné ce sujet en plein écriture. Il fallait vraiment que je sois dans un étant moral lamentable pour laisser de côté cet article très agréable. Au point, que là, bêtement, la réponse de ces deux outils, pour la première me demeure perplexe...J'essais de puiser dans mes souvenirs et que dalle, rien... Alors que pour le second outil, c'est une grosse scie qui découpe les voitures et tout ce qui est difficile à briser.

Pour ensuite ici-bas, vous offrir une vision de boyaux à multiple exemplaires pour vous dire qu'ils doivent être asséchés soient dans un séchoir gigantesque comme les uniformes ou suspendus tel dans cette grande cache d'escalier à laquelle je n'ai pu résister de prendre une pose tête renversée. 

Trop génial comme perception pour passer à coté.

J'espère pouvoir terminer cet article sur la visite des casernes (vu que je suis sur un autre ordinateur et que je ne suis plus certaine si j'ai mes photos proches. Ma tour est en réparation. Oui en bon état mais je ne l'ai pas encore. Bref, je ferai tout mon possible pour faire suite. J'ai vraiment envie que vous y voyez la fin et les surprises que je vous réservais lors de cette visite.




Sur ce, je vous dis à la prochaine.... Qui j'espère sera très bientot sur les casernes.
La Grosse Laide...
Vous salue.