vendredi 28 mars 2014

Horreur Printanière

Alors que je vous parle dans d'autres articles de printemps et que je vous dévoile de superbes images, voilà ce qui se passe dans notre belle province. Enfin, à Montréal en est-il ainsi.

De quoi à faire pleurer tellement ça dégoûte les bonnes volontés. Mais, voilà, j'ai pensé à vous. À vous faire vivre un moment aussi cruel alors que beaucoup ailleurs, vive un véritable printemps. Pas qu'en mot.

Il fallait bien que je vous rafraîchisse les idées. Non? (petit sourire amusé)

Quel titre donné, autrement que celui-ci quand à la fin du mois de mars on a encore de cette marde blanche qui loin de nous ravir, nous déstabilise dans toute sans splendeur?

Sincèrement, que de beauté. Je vous en offre plein la vue. En images. Quelques clichés pris ainsi à la volée d'une matinée en préparation écolière à me fendre le plaisir de photographe en horreur visuelle par cette chose qui nous tombe encore du ciel.

Le pire, il semblerait que Dimanche nous aurons encore une tempête de neige. Une bonne. Si ça continu je vais me mettre à genoux pour implorer le ciel de nous laisser tranquille. De nous oublier dans sa générosité de cette texture qui est loin d'être la Manne.

Et cette fois-ci, cela va changer en Pluie. Et si ça devient dégueulasse à regarder, je vais sûrement en prendre des poses pour la prose. Question de montrer les fluctuations météorologiques de notre beau Québec adoré.

Sachant que même devenu un pays, cela n'y changera rien. Aucun Politicien ne peut changer quoi que ce soit à ces températures prévisiblement (inventé par mon plaisir) imprévisibles.

Ceci dit, voilà les clichés que je vous offre. Quelque peu travaillés sans trop en faire. En vous offrant pour la fin un café qu'il vous faudra boire vite. Sinon il se refroidira tout aussi rapidement.

Krikri Ma Puce


PS; Oui c'est jour d'ordures aujourd'hui sur notre rue, le pourquoi que vous voyez des sacs enneigés.

À l'heure où j'écris, 8 heures 45 du matin, bien la neige a cessé. Si la pluie fait des ravages, qui sait, vous aurez peut-être un autre article.