mercredi 17 avril 2013

Promenade sans artifice


Hey non, cette promenade ne mène à aucune folie extraordinaire. Elle vous fait que découvrir la simplicité d’une promenade de printemps. Viendra bien assez tôt tous ces moments où les plaisirs de fêter seront aux rendez-vous et les femmes en bikinis et les grosses bedaines de bières qui tombent par-dessus les shorts qui tiennent à peine la masse de chair feront la joie ou l’ire des blogueurs/euses qui passeront ici.

Je vous promets que vous vous régalerez. Avec décence cela va de soi. Ou avec un brin d’humour ironique.

Pour l’instant, voyez ce que je vous offre en entrée. Une route en construction et un panneau de signalisation de limite de vitesse. Et au Québec elles sont de plus en plus nombreuses à être aussi gigantesques. Surtout que des radars sont dissimulés pour s’assurer que vous suivez la règlementation.

Mais vous savez bien que je ne vous ferai pas souffrir trop longtemps à vous faire voir mes premiers aperçus d’un printemps qui s’est fait assez longuement désiré. Et croyez-moi, la devise que plus que c’est long,


plus c’est bon, bien là, c’est réel. On le déguste avec délice ce moment de plénitude printanier. Même si en ce moment je pourrais être dehors à marcher vu qu’il fait beau. J’attends juste encore quelques jours pour vivre cela avec des oiseaux et quelques bourgeons. Ce sera encore plus agréable …

Commençons par un tronçon de rue en construction. Ce qui ne surprendra personne à Montréal et dans le monde entier. Partout les routes, les rues sont des otages pour le bien-être des conducteurs/trices qui doivent s’amuser à les contourner tout en évitant au mieux les magnifiques nids de poules. Pour ensuite vous démontrer combien la sécurité des gens est sérieuse.  Seulement ce n’est pas aussi simple. Car la Rue Notre-Dame qui longe le parc oui, mais qui va d’un bout à l’autre de l’île, n’est pas une petite artère. Elle a trois voies de chaque côté de la circulation.  Et… le magnifique parc a comme voisin le port de Montréal. Attention pas le Vieux port qui est un lieu touristique, mais bel et bien le port où les bateaux, les navires accostent pour vider leur contenu qui ne sont pas des gens en vacances.

Oui, j'ai photographié un pied d'arbre entouré d'eau avec un reflet qui me plait, celui du ciel et des nuages pour ensuite admirer une simple flaque d'eau et reporter mon regard sur la piste cyclable, il était temps,  une moto, si si, très silencieuse s'y aventurait. Car elle est électrique.  Ça commence à foisonner par ici. Très agréable pour l'ouïe. Ainsi qu'une poussette et des vélos. Parce que le but premier de la piste c'est pour les vélos n'est-ce pas?  Et les... roller blades.

Comme on peut le constater,  vous pouvez percevoir à l'horizon le fleuve St-Laurent. Source d'eau qui entoure notre belle île de Montréal.

Je suis très heureuse de vivre près de cet endroit. Même si je ne suis pas là constamment. C'est un endroit très paisible, malgré le nombre de gens qui y circulent.

Si je vous parle du fleuve ce n'est pas que par fierté. Cette source d'eau attire les pêcheurs, en mai le quai est ajouté, sur l'eau les bateaux voguent tranquillement ou à toute vitesse quand les petites embarcations meurtrières la sillonnent tel un folie coursière.

Tout cela crée une ambiance festive. 

Regardez par vous même, tout en faisant attention aux monolithes qui encore se retrouvent dans les images. Sans violenter votre regard. Ils sont là cette fois-ci parce qu'ils sont dans le décor.







Avant de terminer, je préciserai que c’est un endroit pour faire son jogging, la preuve en est cette jeune femme avec son chien, et malheureusement, les vandales qui croient que c’est cool de briser les biens d’autrui. Tout en concluant sur ces derniers mots, que voir que cette table avait une place réservée pour les chaises roulantes, me démontre combien l’humanité, malgré ses failles et les batailles qu’il faut déployer pour obtenir des droits légitimes arrivent  à se sensibiliser avoir de l’empathie.

Sur ce, à la prochaine, où je vous réserve une petite surprise.
 
Krikri Ma Puce