dimanche 28 avril 2013

La Foire aux Livres

Je précise que cette Foire est encore là jusqu'à dimanche le 5 mai.

Au centre Étienne Desmarteaux  C'est le grand solde annuel des livres et revues que le Réseau des Bibliothèques de Montréal se départis. Près de 100,000 articles qui doivent être vendus. 

Et croyez-moi c'est un pur plaisir que de passer par là. Hier, on en a fait l'expérience pour la toute première fois. Malgré l'attente ce fut fort agréable. En plus qu'il faisait beau. Enfin, les températures sont au beau fixe.

Imaginez-vous fouler une patinoire intérieure sans la glace. Pas de parties de Hockey, Non.  Mais plutôt parcourir d'une table à une autre, les centaines de bouquins qui s'étalent devant vous, vous demandant de les acheter. Allant de gauche à droite, d'avant en arrière, patinant dans l'imaginaire des délices à découvrir. En s'armant non pas d'un casque protecteur, mais d'une patience et de l'endurance aux jambes.

Et vous voilà charmer du coup. Telle une schyzophrène qui entend des voix, vous entendez cette petite voix vous dire, '' Allé, prends-moi je sais que là tu auras du plaisir avec moi pendant quelques heures. Que tu jouiras amplement de ces heures de lectures qui te feront connaître d'autres vies, d'autres jouissances qui vont au-delà de tes amours ordinaires''

Et vous voilà à égrener un livre après l'autre, pour voir quelques perles rares. Quelques livres qui vous inciteront par leur titre, leur image à vous séduire sans que vous les regrettiez. À les glisser en douce dans le sac que vous avez apporter à cet effet, car il faut que vous ayez vos propres moyens pour ramener ces trésors, et que vous poursuivez votre recherche de capitaine d'un bateau imaginaire foulant toujours ce sol aride sans trop vous y attarder. Faisant juste attention aux autres marins qui imitent vos gestes, ou est-ce vous qui les imitez ? Mais qu'importe, la cause est la même. Une découverte magnifique entre vieux livres et des merveilles.

Pourquoi tant d'engouement me direz-vous ?Simplement, parce que ces jours-là, ces livres sont à prix très modiques. 

Au point, qu'à notre arrivée, il y avait tellement foule, les portes n'étaient pas encore ouvertes que déjà le rang comptait des centaines de personnes. Mais ça ne tarderait pas à ouvrir car nous étions arrivés près de 10 minutes avant l'ouverture. Par contre, nous avions attendu 1 heure avant que notre tour soi enfin là.


Mais ça vaut vraiment le détour. Je vous le dis... 1$ un livre pour adulte. .50cents ceux pour enfants. Les revues, magasines, 1$ et les gros livres 2$ et encore. Nous sommes sortis de là avec plus de 30 articles pour moins de 20$

On a même vu des parents sortir avec une fillette, qui dans son petit panier roulant, était rempli de bouquins pour enfant. Une aubaine quand on sait que pour 10$ tu en as au moins 20.


Et nous voilà à franchir les couloirs, et passer la porte de la bande pour être enfin sur la patinoire. Pas que j'en frissonne de peur, je sais que je ne me ferai pas bousculer, les gens sont compter pour franchir la porte. Et enfin... Nous voilà dans l'antre aux trésors. 



Allé je vous laisse découvrir, d'autant 
plus que j'ai un livre qui m'attend. Livre entamé hier soir avant d'aller au dodo pour voir ce qu'il en retournait. Celui 'Des femmes d'Afrique Centrale au Québec.'' C'est sur l'intégration difficile des femmes qui arrivent ici, avec en vue une certaine plus grande liberté, mais qui referme une jalousie plus ardue de leur homme. Simplement, parce que cette dite liberté, fait peur.


C'est l'approche du livre. Mainteannt, je sais que je vais le terminer parce qu'il se lit très brien. Ce n'est pas en forme de documentaire, malgré que le sujet l'y invite.

Alors voilà, Mesdames, Messieurs,

Au plaisir...À la prochaine

Krikri Ma Puce. Dite Kritoune

PS: Non, mon autre fille, celle de 14ans n'était pas avec nous.