vendredi 29 mars 2013

La serre aux marginales (1)

Oui, les marginales.

Sans être péjorative je vous l'assure. Elles sont réellement superbes. Juste bien différentes par leur beauté qui à mes yeux est atypique. Pas un genre statique ou prédéfini. Ce qui leur donne un style propre. Une poésie à elles seules.

Je m'explique pour ne pas sembler absurde ou complètement incompétentes. Quoique ces fabuleuses plantes me sont totalement inconnues. Un véritable plaisir de les découvrir. Par leurs couleurs dans les feuilles, par leurs formes inusités.

Dans un pays comme le mien où le froid nous empêche d'avoir ce genre de plantes, les voir ainsi est un délice visuel. C'est tellement enrichissant. 

Les cheveux d'ange à votre gauche (les appelant ainsi de ma propre initiative)tombant d'un bois mort est absolument ravisant ou encore ces berceaux de moïse, (étant leur véritable nom en français) démontrent leurs charmes avec ses feuilles à deux tons, qu'elles ne peuvent pas nous laisser indifférent.


Il est évident qu'elles sont particulières. Qu'elles n'ont rien d'habituel dans notre monde de froidure, même si en été il fait très chaud. Simplement, parce que ces belles plantes, elles mourraient dehors. Il faudrait donc les mettre en pot, ce qui est possible, mais, avoir la place adéquate pour les rentrer dans nos maisons. Et encore, surtout si elles demandent de l'humidité qui est impossible d'avoir à l'intérieur au risque de causer des problèmes.





Cette dernière je la surnomme la fleur pieuvre avec ses tentacules. Mais je la trouve superbe.

Voici pour cette première partie. Je termine avec ces dernières images et les deux dernières, ce sont des bois de cerfs. C'est pas moi qui le dit. C'est écrit sur la petite fiche.






Au plaisir
Krikri Ma Puce dite Kritoune